ESTHÉTIQUE
SIMPLICITÉ
EFFICACITÉ

Aneartiste sur facebook   Aneartiste sur twitter   Aneartiste sur scoop-it

Élucubrations officielles

Plus loin ! Plus loin !

Si les effluves bitumeuses et surchauffées du net mondialisé charriées par les GAFAM vous écœurent, si les cadences effrenées de l'hyper-connexion vous donne des crampes, il est temps d'aller respirer ailleurs. Laissez derrière vous le continent replié, tassé en chiffe sous l'horizon oblique et abordez donc à l'île fragante toute fortifiée de madrépores. Ses criques encorbellées de fortifications écumeuses vibrent sans fin d'une vie sauvagement discrète ou palpite variablement le flux berçant des vagues smaragdines. Pas d'autoroutes, pas de parking, pas de planning optimisé astreint aux diktats de la rentabilité maximale. Il faut marcher les orteils en éventail dans la mousse charnue et gorgée de fluide savoureux, les talons chatouillés à chaque pas par les cils vibratils de purpurines anémones. Pas de hammam, pas de sauna, de bain à bulles, pas de lit hydromassant, Dieu merci. Juste le sable brûlant tassé sous la roche cristalline où le soleil s'hyperbole.

« Lassé(e) des pages web impersonnelles ? Fatigué(e) du net aseptisé ? Mettez un âne dans votre design. »
—L'âneartiste

La surface de l'île entièrement faite de terre immobile abrite mystérieusement des figures elliptiques incompréhensibles autour desquelles s'évasent dans un frisotis lent de dentelles mouvantes, de timides vapeurs diaphanes et narcotiques. Cessons donc de tourner en rond dans le carrousel infernal de ces grands cirques médiatiques bouillonnant de bulles de filtre. Ici, le parcours est par nature ellipsoîde et fluctuant, les trajectoires multiformes répondent aux stratifications complexes du continuum réel-imaginaire au sein duquel le temps lui-même palpite indistinctement selon les caprices insoumis d'une existence à éclipses. Il est éminemment bénéfique de n'éviter aucun égarement. Les périples en sont multipliés suivant les lois de croissance exponentielle propres aux liaisons déroutantes et hasardeuses. Les probabilités d'accident logique sont évidemment innombrables...

publié le 1 Décembre 2019, à 20h00 par Frédéric Schäfer



Envoyer un message :

Une valeur est requise.

Une valeur est requise. Format invalide.