ESTHÉTIQUE
SIMPLICITÉ
EFFICACITÉ

Aneartiste sur facebook   Aneartiste sur twitter   Aneartiste sur scoop-it

Vectorisation avec Inkscape

Prolégomènes à l'élaboration d'une stratégie low tech (seconde partie)

Inkscape est un logiciel open source adapté pour de multiples environnements, très performant, dont les fonctions sont très similaires à celles d'Illustrator. Pour appliquer la vectorisation sur une image, Inkscape dispose de trois options de filtrage disponibles. La première détermine à partir de quel degré de luminosité un pixel doit être considéré comme blanc ou noir suivant un seuil s'étalonnant de 0,0 (noir) à 1,0 (blanc). Plus ce seuil est grand, moins les pixels considérés comme « blancs » seront nombreux et plus l'image intermédiaire sera sombre. La seconde est un algorithme de détection des contours. Le seuil (de 0,0 à 1,0) ajuste le seuil de luminosité afin de déterminer si un pixel adjacent à une courbe de contraste doit être inclus dans le résultat. Le réglage permet d'ajuster l'épaisseur du tracé. Le dernier concerne la quantification des couleurs : Au lieu de chercher les isoclines de contraste ou de luminosité, l'algorithme cherche les limites des changements de couleur. Le réglage ajuste le champ du nombre de couleurs retenu pour la conversion.

Fenre de travail,InkscapeInkscape

Pour ouvrir la fenêtre de vectorisation, utilisez de préférence le code clavier Shift+Alt+B. Les trois algorithmes cités plus haut apparaissent dans l'ordre : Seuil de luminosité, Détection de contours, et Quantification des couleurs. Au-dessous, les algorithmes à passes multiples permettent d'obtenir des tracés comportant plusieurs couches. La meilleure façon de comprendre comment ils fonctionnent est de faire des essais et de comparer les résultats. Si le tracé vous parrait trop compliqué, la combinaison de touches clavier Ctrl+L permet ensuite de simplifier le dessin obtenu en faisant disparaitre les écarts inutiles (nœuds). Pensez également à utiliser la combinaison Maj+Ctrl+Alt+S pour enregistrer des copies de vos manipulations. Double-cliquer sur un tracé permet d'éditer tous les nœuds du chemin.

Vectorisation,AneArtiste logosAneArtiste logos

« Le voyageur observera ces différentes variations et créera sa propre échelle de valeurs de façon aussi personnelle, aussi indépendante du temps et des circonstances, aussi près de l'absolu que possible. »
—Aldous Huxley

Je vous propose ci-dessus un aperçu du résultat brut de différentes variations au format .Svg d'après le logo d'AneArtiste : le premier avec un seuil de luminosité fixé à 0.480, le second avec l'algorithme "couleurs" limité à 3 passes, et le dernier limité à 2 passes. Il ne faut pas hésiter à éditer les fichier .Svg afin de modifier les couleurs, supprimer les calques qui ne vous conviennent pas, voire effectuer des coupé-collé de l'un à l'autre pour les recombiner.

reproduction de peinture,Edward Hopper - GasEdward Hopper - Gas

Le passage par la vectorisation permet aussi de simplifier davantage une image comportant peu de détails et de larges à-plats avant recompression. Dans ce cas précis, j'ai utilisé Inkscape pour vectoriser cette reproduction d'Edward Hopper. J'ai utilisé l'algorithme "couleurs" avec passes multples fixées à 50 et en décochant toutes les options. Après exportation au format .Svg le fichier pèse de 3.4Mb. j'exporte le résultat au format png. Accessoirement on peut appliquer un filtre de netteté pour renforcer un peu le dessin (Ici, GIMP Unsharp Mask : rayon 0.250, quantité 20), et après application d'une compression de 80%, j'obtiens une version minimaliste de l'image de départ qui ne pèse plus que 15Kb.

reproduction de peinture Edward Hopper, Gas vectorised Gas vectorised

Dans le cas ci-dessus la simplification de la scène par le processus de vectorisation, antèrieurement à la compression permet de conserver un visuel global acceptable tout en offrant une image extrèmement légère et ce, malgré la perte de certains détails.

publié le 08/12/2019 à 20h56 par Frédéric Schäfer

Précédent