ESTHÉTIQUE
SIMPLICITÉ
EFFICACITÉ

Aneartiste sur facebook   Aneartiste sur twitter   Aneartiste sur scoop-it

Typologie du monotype

Les ressources infinies de la gravure à tirage unique

Le graveur Giovanni Benedetto Castiglione, dit Le Benédette, vécu au début du XVIIème siècle. Ses gravures connurent une popularité certaine, mais c'est avant tout pour la technique du monotype, inventée vers 1648 pour ses monographies, que son nom restera dans l'histoire. Giovanni utilisait une méthode soustractive. c'est à dire qu'il retirait les zones claires de la composition sur une plaque préalablement enduite d'une couche de noir, avant d'imprimer le travail. La méthode, empreintant donc autant à la peinture qu'à la gravure, n'a jamais été reconnu à sa juste valeur dans le passé et fut souvent exclue des expositions. Dans la pratique il s'agit de peindre à l'encre typographique (ou à la peinture à l'huile) sur un support non poreux comme du verre, du métal ou du plexiglas. L'ensemble est ensuite passée sous presse ou simplement lissé avec un papier qui reçoit l'épreuve. Le support n'étant pas gravé, peut donc resservir après nettoyage. L'encre typographique est une encre grasse qui séche très lentement, ce qui lui donne l'avantage de pouvoir être retravaillée après application sur la plaque.

gif Portrait,Monotype AneArtisteMonotype AneArtiste

Le monotype est une technique de "gravure" à tirage unique. Dans la pratique, si l'on travaille sur une plaque de verre, on peut glisser une esquisse servant de guide sous celle-ci et réaliser ainsi plusieurs interprétations d'une même scène, mais aucune ne sera identique. Dans ce cas précis, j'ai peins le portrait directement sur la plaque de verre, d'un seul jet, avec une brosse dure. On peut cependant tirer une seconde épreuve, plus faible, avec le résidu d'encre demeurant sur la matrice. Il est également parfois possible d'obtenir une contre-épreuve en pressant le tirage encore humide contre une feuille vierge. À cause du faible potentiel de duplication, le caractère d'œuvre originale est accentué, et le monotype ne peut donc pas, comme traditionnellement la gravure, être numéroté lors du tirage.

gif portrait,Monotype détailMonotype détail

À l'époque des impressionnistes, nombreux sont ceux à avoir utilisé cette technique : Pissarro, Steinlen, Gauguin, Whistler, Toulouse-Lautrec, Edgar Degas, etc. Ce dernier a particulièrement contribué à diffuser cette technique. La pratique du monotype présente de nombreux avantages. D'une part, elle ne nécessite pas un matériel considérable, et s'avère assez simple à mettre en oeuvre. D'autre part, elle offre à l'impression une grande richesse de textures, et les résultats sont souvent surprenants.

publié le 10/12/2019, à 16h25 par Frédéric Schäfer

Précédent